3 jours dans le Mercantour avec bivouac

trek mercantour

Je n’avais jamais mis les pieds dans ce beau massif du Mercantour, et pour une première, je n’ai pas été déçu !
Pour ce petit trek réalisé fin août, j’étais en compagnie d’un ami d’enfance, l’objectif étant de lui faire découvrir le bivouac et d’explorer ce lieu réputé du Mercantour : la vallée des merveille.

📏Kilomètre : 23 Km
⛰Dénivelé : 1700D+ / 1700D-
Trace GPX avec spot à bivouac https://www.visugpx.com/7ub9UTTGCS

A découvrir en vidéo !

Ce trek a été fait en 2 demi-journées et une journée complète, ce qui nous a permis d’avoir un peu de temps pour le trajet aller et retour en voiture sans faire des journées trop chargées.
Le départ se fait du parking du Countet, dans la vallée de la Gordolasque, en direction de notre 1ère aire de bivouac au refuge des Merveilles.
Après un départ un peu raide et l’ascension du col au pas de l’Arpette, la descente sur le refuge des Merveilles se fait tranquillement.
Sur place, on profite du lac pour une baignade fraîche et d’une bière + repas copieux au refuge (pensez à réserver).

La seconde journée s’annonce plus longue et plus difficile…

Au départ du refuge, nous avions le choix entre la Vallée des Merveilles ou le Mont Bego afin de rejoindre Baisse de Valmasque : on opte pour l’option avec 750 mètres de dénivelé positif, le Mont Bego qui culmine à 2872 mètres. Franchement aucun regret, la vue est assez incroyable… l’Italie, les Alpes… et même la Corse!
Il y a quelques passages un peu vertigineux/escalades pour monter et descendre.
Le Mont Bego offre également un peu de réseau mobile pour info !

On descend ensuite jusqu’à Baisse de Valmasque, initialement nous devions contourner le lac de Basto sur la droite et passer par le Pas de la Fous afin de rejoindre le refuge de Nice. Nous avons écouté notre corps et regardé la montre, il été préférable de passer par la Baisse du Basto (GR).

Lac de Basto

Après la pause au lac de Basto, l’ascension vers Baisse du Basto s’annonce plus difficile que prévu et c’est aussi notre seconde ascension de la journée. Il y a beaucoup de pierrier qui ralentissent la marche afin de faire attention où l’on pose nos pieds qui sont loin d’être aussi agiles que les nombreux habitants locaux (bouquetins, chamois …)

Bouquetins et chamois : on en a vue plein !

La journée se termine par une descente assez raide au départ puis plus agréable avec des petits lacs et ruisseaux en direction du refuge de Nice pour notre second bivouac.
Nous avons pu prendre une douche chaude au refuge pour 2€ et un repas bien copieux (pensez à réserver).

Le dernier jour se termine rapidement après 2 bonnes heures de marche.

Conclusion

Le Mercantour est clairement un massif rocailleux ! On aime, ou on n’aime pas, en tout cas, c’est assez technique.
Le Mercantour, c’est beaucoup de bouquetin et chamois, une vrai réserve naturelle dans laquelle on en prend plein les yeux !
Le Mercantour c’est sans réseau ! Après 2h du parking, il nous aura fallu attendre le lendemain au sommet du Mont Bego pour avoir du réseau et sur le retour, rien après avoir passé le refuge de Nice… !

C’était une belle expérience de trek, avec repas en refuge et le reste en autonomie.

Mon matériel pour ce trek de 3 jours :

✅Sac Gregory ZULU 65L
✅Tente Ferrino Lightent 2P
✅Matelas Forclaz Treck 700
✅Duvet Wilsa KL350
✅Popote 800ml Decathlon
✅Tshirt Merinos IceBreaker
✅Veste Arc’terix ATOM LT HOODY
✅Chaussure Merrell Cham 8 LTR MID

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :