5 choses à avoir dans sa voiture pour le retour de randonnée

On y pense rarement lorsque l’on pratique pas ou peu la randonnée, mais il y a quelques « indispensables » que je trouve utiles d’avoir dans le coffre au retour d’une randonnée.

1 : un sac ou caisse pour ranger les chaussures

Les retours de rando, c’est un peu comme une fin de journée de ski : on en a souvent plein les bottes ! Retirez ses chaussures et chaussettes de rando procure un certain plaisir !
Il arrive assez souvent que les chaussures de rando soient pleines de terre… vous éviterez ainsi de salir votre voiture.

Personnellement, je ne pars jamais en chaussures de rando : elles sont dans le coffre avec ma paire de chaussettes de randonnée. Au retour je retrouve des chaussettes et basket sèches et confortables pour conduire.

2 : un t-shirt

Un t-shirt propre sera utile à votre retour de randonnée pour conduire le dos au sec. Au lieu de le laisser dans la voiture, vous pouvez l’emporter dans votre sac à dos, il peut également vous être utile lors de la pause déjeuner pour la même raison.

Il peut être utile d’avoir un rechange complet, par exemple si vous rentrez d’une randonné pluvieuse ou boueuse ou si vous laissez vos enfants découvrir la nature à 100% de leurs capacités :D).

3 : une bouteille d’eau

Toujours pratique pour se rincer les mains, boire si on arrive à sec, se faire un café si vous avez un réchaud…

4 : un thermos

Si vous souhaitez boire un café avant la route, ou une infusion pour vous réchauffer, un thermos fait le matin avant de partir sera encore chaud en fin de journée !

5 : un fruit / biscuits

Si vous n’aviez pas cela directement dans votre sac, ça peut être agréable à votre retour à la voiture, surtout si vous êtes parti avec une petite tribu d’enfants qui méritent bien un sachet de douceurs !

Si vous voyez autre chose, n’hésitez pas à commenter, merci et bonne rando !

Comment bien préparer votre premier bivouac

Je ne suis pas expert en matière de bivouac, mais cela fait plus d’un an que je souhaitais réaliser cette expérience. Cet été, j’ai enfin pu effectuer mon premier bivouac (avec mes enfants et mon frère).

Je vous délivre ici mon retour d’expérience afin que vous puissiez à votre tour vous lancer dans cette belle aventure avec le bon équipement et un bon spot !

A avoir en tête :

Tout votre matériel devra rentrer dans votre sac à dos. Si vous partez seul ou avec un (des) enfant(s) la charge sera différente : 1 adulte + 1 enfant c’est jouable, 1 adulte + 2 enfants ça devient plus sportif. En gros, pour emporter votre propre matériel, un sac de 30-40L conviendra, avec 1 enfant 50-60L, avec 2 enfants + de 60L.
Lors de notre bivouac, nous avions 2 sac de 60L et les enfants leurs petits (et précieux) sac à dos dans lequel on peut loger 1 duvet ou 1 matelas (ce n’est pas très lourd mais ça représente du volume).

L’objectif pour l’achat de votre équipement sera d’obtenir des articles de qualité les plus léger et les moins volumineux.

De quoi ai-je besoin ?

  • 1 tente (1 personne, 2 personnes …) : environ 2Kg et 10L
  • 1 matelas auto-gonflant par personne : environ 600gr et 2L
  • 1 duvet par personne : environ 800gr et 6L
  • Des vêtements chaud par personne (sous-vetement de ski, doudoune)
  • Les différentes collations (midi, soir, petit dej…) et l’eau
  • Du matériel pour cuisiner (optionnel).
Ne jamais oublier le saucisson.

Je reviendrais très probablement sur chacun de ces éléments dans les prochains articles de blog .

Afin de faire votre choix sur le matériel, n’hésitez pas à consulter les avis et tests présents sur Internet. Je vous ai noté des poids et des volumes corrects ci-dessus, ça vous donne déjà un bon repère pour orienter vos recherches.

1 : Comment bien s’équiper ?

Si vous avez déjà fait du camping, sachez que votre matériel n’est probablement pas utilisable pour le bivouac : trop volumineux et trop lourd. Sachez également qu’une tente de bivouac est plus petite, ce qui veut dire que techniquement vos matelas de camping ne rentreront pas. Le matériel de bivouac (trekking) est plus coûteux car pour proposer du matériel moins encombrant et moins lourd, les matériaux utilisés sont plus onéreux.

Pour débuter, le matériel proposé par Decathlon représente un bon rapport qualité/prix. Si votre degré d’exigence augmente (matériel moins volumineux/lourd), il faudra alors vous orienter vers des marques plus techniques, sur Snowleader par exemple. Le tarif va vite augmenter par contre mais vous obtiendrez quelques Kg de différence au final.

Mon sac Osprey Exos 58 : 1,24 Kg
Un équivalent Decathlon sera 2x mois cher mais 2x plus lourd.

Personnellement, ça m’a pris une bonne année à faire le point sur mes besoins et à acheter petit à petit le matériel nécessaire. N’hésitez pas à mettre en place des alertes sur leboncoin par exemple pour saisir les bons plans : j’ai trouvé du matériel avec 50% de remise et dans un état quasi-neuf !

Vous avez tout, on se lance !

Ne pas oublier le doudou !

2 : Choisir le bon endroit
Qui dit bivouac, dit randonnée. Vous allez donc devoir trouver une randonnée (voir mon article « comment trouver une randonnée« ) qui sera effectuée non pas en 1, mais 2 jours. Deux possibilités : soit vous en profitez pour réaliser 2 grosses journées de randonnées avec si possible un retour différent, soit vous coupez en 2 une longue randonnée en boucle. C’est probablement le plus simple à faire dans un premier temps.
Pour ma part, j’ai repéré une randonnée en boucle de 9 Km avec un lac à mi-chemin : parfait pour mes juniors.
Vérifiez, avec Google Maps ou Google Images par exemple, qu’il y aura un lieu propice pour poser votre tente (de l’herbe par exemple).

Notre spot : le lac noir

Attention toutefois, car le bivouac n’est pas autorisé partout et doit respecter certaines règles. Je vous invite à lire cet article complet sur le sujet.
Qui dit bivouac, dit aussi que vous devriez avoir du temps en fin de journée pour profiter, n’oubliez pas quelques jeu !

Du badminton ? Pourquoi pas ! 😀

Prévoyez au moins 1 heure pour le montage de votre campement, idem pour le démontage le lendemain. Avec l’habitude et en fonction du nombre de personne, ça ira plus vite par la suite …

Bivouac en place

3 : Quelques jours avant départ et le jour J

Scruter la météo afin que votre premier bivouac se réalise dans les meilleures conditions, surtout si vous êtes avec des enfants… il serait dommage de leur laisser une mauvaise première expérience.

Remplissez votre sac comme si vous partiez afin de vérifier que tout rentre bien et pour vous faire la main sur l’organisation.
La tente étant l’élément le plus lourd, elle est a placer en bas du sac. Gardez à porté de main votre doudoune afin de pouvoir l’enfiler rapidement en cas de mauvais temps ou lors de vos pauses.

Le jour J, vérifiez à nouveau la météo, surtout si vous êtes en montagne, ça change très vite ! N’hésitez pas à lire mon article « la météo en randonnée« , je vous donne quelques astuces.

Go !

Voilà, j’espère que tout comme moi, votre première expérience sera au top, il est important de bien s’y préparer afin que ça soit une réussite.

N’hésitez pas à partager vos questions et/ou astuces en commentaire et à me suivre sur Instagram !

La météo en randonnée

Pour ceux qui me suivent sur Instagram et plus particulièrement en story, vous avez dû voir qu’aujourd’hui j’ai dû rentrer au plus vite d’une randonnée proche de chez moi après consultation d’une application météo assez pratique : RainToday.

13h30, beau temps

La météo classique annonçait des pluies/orages pour la fin de journée mais vers 14h00, le ciel devenait plutôt gris au loin et le vent s’est levé ! Des signes qui ne trompent pas…

14h30, c’est tout gris, le vent souffle…

Sur le chemin du retour, j’ai consulté l’application RainToday (iOS) pour avoir une idée précise du temps à venir dans l’heure. Avais-je le temps de rentrer avant la pluie ?

Il est 14h35, la pluie est annoncée pour 15h05 : j’ai 30 minutes pour rentrer ! C’est serré mais jouable. Je modifie donc mon allure… marche rapide d’abord, puis sur la fin, pas de course.

Je suis arrivé à 15h15, les premières gouttes tombent : impeccable !

Moralité : Il est important de consulter la météo avant de partir, mais également de se fier à ses sens et de consulter une application comme RainToday. On peut ainsi adapter sa randonnée : se mettre à l’abri, raccourcir son parcours, accélérer le rythme…

N’hésitez pas à partager en commentaire vos astuces météo en amont et pendant la randonnée.

Comment trouver une randonnée proche de chez vous ?

Lorsque l’on débute en randonnée, inutile de se lancer dans plus 3h00 heures de marche et autant ne pas faire trop de route.
Le but ici est d’éviter les freins « c’est trop loin », « je n’ai pas le temps », « ça fait beaucoup de route tout seul », etc.
Une randonnée proche de chez soi, c’est une évasion que l’on pourra s’offrir facilement en fin de journée, la semaine ou le week-end entre d’autres occupations.

La technique du « je sors, on verra bien » a ses limites

Comme je vous l’expliquais dans le 1er article du blog, se mettre en mouvement commence en ouvrant sa porte : sortez de chez vous et marchez !
Il est assez surprenant de découvrir une multitudes de petits chemins ou routes très peu fréquentées, et c’est bien souvent à pied que vous allez les découvrir car en voiture on passe souvent à côté de ce type de chose.
C’est comme cela que j’ai démarré la rando, en partant à pied de chez moi en effectuant des aller/retour en revenant sur mes pas. L’avantage c’est que l’on est sûr de ne pas se perdre et que l’on sait exactement le temps et les difficultés à réaliser au retour.

Pratique mais… ça manque de nature ! Il est malheureusement rare d’avoir de belles balades/randonnées à proximité de son domicile, il va donc falloir chercher quelques bons spots à proximités ! Action !

A 30 minutes de Lyon… dans les Monts du Lyonnais !

Visorando : la sécurité de trouver une rando !

Ce site répertorie des randonnées proposées par la communauté, je vous le recommande vivement pour vous mettre à la randonnée !
Visorando est d’une aide précieuse pour trouver une randonnée et pour ne pas se perdre une fois sur le chemin.
Si possible, faites votre recherche depuis un PC plutôt que sur votre smartphone, c’est plus confortable et vous pouvez ensuite enregistrer la rando pour la retrouver sur votre smartphone.


En optant pour « facile » vous êtes certain qu’il n’y aura pas trop de dénivelé !

S’affiche ensuite les différentes randonnées à proximité de la ville indiquée :

Vous pouvez ensuite cliquer sur les différentes randonnées afin d’avoir le descriptif et le point de départ. Tapez le nom du point de départ dans Google et vérifiez que ce n’est pas à plus d’une heure de chez vous en voiture.

Vous devriez déjà pouvoir trouver des randonnées au calme, avec de la nature, des oiseaux qui sifflotent et quelques points de vues sympathiques !

Une rando suivant la saison…
Sur le descriptifs de la rando, il y a souvent des indications qui vous aideront à faire un choix parmi plusieurs randonnées en fonction de la saison : « idéal à l’automne », « parcours principalement ombragé », « boueux par temps de pluie », « fleuri au printemps », « rivière sèche en fin d’été »…

A 1h30 de Lyon… dans le Jura !

Vous pourrez utiliser la même technique et partir un peu plus loin, à moins de 2h de route on trouve souvent des Parcs naturels régionaux avec un plus large choix de rando et de la nature en taille XXL !
Je reviendrais sur le sujet au travers d’un second article sur le blog, en attendant, vous savez ce qu’il vous reste à faire… en avant, marche !

N’hésitez pas à partager en commentaire vos astuces pour trouver des randonnées autour de chez vous afin que l’article soit complété ou que je rédige un nouvel article sur le sujet, merci 🙂